Skip to content
Bulent Yusuf mar., sept. 14, '21 5 min read

A quelle vitesse pouvez-vous scanner avec NavVis VLX ?

C'est une question que l'on nous pose tout le temps. A quelle vitesse pouvez-vous scanner avec NavVis VLX ? Voici la réponse : 600 mètres carrés en 6 minutes avec une précision de 6 mm.

Il est évident que le NavVis VLX a eu un impact considérable sur le secteur de la numérisation laser et de la topographie. Les clients, les partenaires et la presse font régulièrement des remarques sur les multiples aspects de notre appareil de numérisation mobile phare : sa simplicité d'utilisation, sa polyvalence pour les travaux difficiles à réaliser avec un scanner laser terrestre (TLS) et sa précision fiable.

Mais il y a une question qui revient sans cesse. A quelle vitesse pouvez-vous scanner avec NavVis VLX ?

Les professionnels de la numérisation laser sont à juste titre intrigués par les capacités des appareils de numérisation mobile équipés d'un algorithme SLAM (localisation et cartographie simultanées). Ils sont curieux de connaître la vitesse de capture, tout en offrant le niveau de précision requis par le projet, et de savoir comment cela pourrait améliorer leur activité.

Nous allons donc d'abord vous donner une réponse concrète, puis nous préciserons les conditions de nos tests. Le NavVis VLX peut numériser 600 mètres carrés en 6 minutes avec une précision de 6 mm. Regardez la numérisation telle qu'elle a été effectuée dans la vidéo ci-dessous :

Poussons la technologie à ses limites (dans la limite du raisonnable)

Nous nous sommes efforcés de rendre cette démonstration des capacités du NavVis VLX plausible et réaliste.

Sur cette base, les paramètres de l'exercice consistent à pousser notre technologie à sa limite, mais dans les limites du raisonnable. En d'autres termes, la vitesse de numérisation correspond à un rythme de marche normal - pas besoin de courir si vous possédez un appareil de numérisation mobile !

Ensuite, nous avons établi le scénario pour lequel les données de nuages de points seraient appliquées : un plan d'étage 2D (ou un modèle 3D de haut niveau) d'un espace de bureau qui ne nécessite que la couverture de la zone principale et des murs. Notre siège dans le centre de Munich sert ici de modèle.

Les règles que nous établissons :

  • Pour ce type d'application, vous n'aurez pas besoin de faire des pauses et de prendre de nombreuses images panoramiques à 360° ; notre opérateur s'est limité à environ deux par pièce.
  • Il n'est pas non plus nécessaire de numériser tous les recoins de la pièce, ce qui permet à l'opérateur d'accélérer un peu le rythme.
  • Troisièmement, l'étendue du travail ne nécessite pas de géo-enregistrement ou de capture de points de contrôle.

Dans ces conditions, il est tout à fait possible de scanner 600 mètres carrés en six minutes avec une précision de niveau 6 mm.

Et les utilisateurs peuvent toujours s'attendre à une quantité décente d'informations, de couleurs et de détails. Ils seront clairement capables d'identifier des éléments comme les murs, les portes, les fenêtres et les cages d'escalier.

L'important, quand on numérise à ce rythme - surtout sans points de contrôle - est de planifier son scan à l'avance. Il s'agit notamment de s'assurer que toutes les pièces sont accessibles et de planifier une bonne trajectoire qui inclut la fermeture des boucles. Il est également utile de suivre votre progrès en temps réel à l'aide de la carte de qualité pour vous assurer que rien n'a été oublié.

MappingPlusClock.00_05_49_18.Still006

Évaluation de la précision du nuage de points

On ne le voit pas dans cette vidéo, mais l'équipe de NavVis a traité l'ensemble des données dans le nuage en un peu plus de trente minutes. Ils ont pu le télécharger immédiatement et ont obtenu le scan sous la forme d'un fichier e57 ainsi qu'une instance web IVION pour permettre à chacun d'accéder au scan, de prendre des mesures ou de faire des annotations.

Comment juger la qualité de la précision ? Nous disposons déjà d’une numérisation complète de la même zone à l'aide d'un TLS, avec des mesures vérifiées à l'aide d'une station totale. Ceci est considéré comme la réalité du terrain. En prenant les enregistrements par ICP (« iterative closest point » en anglais) et en comparant les déviations entre le nuage de points NavVis VLX et le nuage de points TLS, un sigma des points est à moins de 6 mm.

Pourquoi est-ce si précis ? Grâce à notre algorithme SLAM propriétaire qui est continuellement affiné et amélioré. Et la façon dont nous pouvons fusionner de manière probabiliste les mesures de portée en utilisant un apprentissage automatique sophistiqué.

En nous référant à des exercices antérieurs comme NavVis VLX vs TLS, nous avons considéré dans ce cas une application différente - scan-to-BIM où un nuage de points serait utilisé comme base d'un modèle BIM détaillé - et nous avons cherché à obtenir une qualité maximale. De plus, le scan a été géo-enregistré via des points de contrôle. C'est pourquoi le temps de numérisation a été un peu plus long.

Cependant, si l'on compare les résultats avec notre test de vitesse d'aujourd'hui, il est évident que la précision s'est encore améliorée grâce aux améliorations apportées à notre logiciel.

MappingPlusClock.00_00_53_21.Still003

Conclusion

Une dernière chose à noter. Ce test a été réalisé avec un NavVis VLX de première génération équipé des dernières mises à jour du logiciel système. Il est tout à fait capable de fournir les mêmes résultats précis qu'avec un NavVis VLX de 2ème génération - et continuera à le faire longtemps.

Vous voulez en savoir plus sur la vitesse et la précision du NavVis VLX ? Consultez notre nouveau livre blanc sur la précision des dispositifs de numérisation mobile dans des scénarios intérieurs et extérieurs, ou téléchargez un échantillon de données de nuages de points au format .e57 pour évaluer la qualité par vous-même.

Nous espérons que vous n'aurez plus besoin de nous demander à quelle vitesse le NavVis VLX est capable de numériser ; cette question a maintenant reçu une réponse définitive.