Skip to content
Sean Higgins mar., nov. 10, '20 7 min read

Comment les logiciels peuvent assurer l'avenir de votre dispositif

Les logiciels offrent un avantage important : les propriétaires peuvent s'attendre à ce que leurs outils continuent à évoluer après l'achat initial.

Pour les technologies commerciales et grand public les plus avancées d'aujourd'hui, les logiciels deviennent absolument indispensables.

L'appareil photo puissant de votre smartphone, par exemple, s'appuie sur un logiciel complexe pour effectuer des tâches qui seraient autrement impossibles : Il suffit d'appuyer sur un bouton pour obtenir une exposition parfaite et prendre des photos nettes et sans bruit dans l'obscurité la plus totale. Il en va de même pour les voitures modernes, qu'il s'agisse des berlines Tesla, qui utilisent des algorithmes complexes pour se conduire de manière autonome, ou des hybrides électriques, qui font appel à des logiciels pour gérer la consommation d'énergie.

Certains ont appelé cette tendance « le logiciel mange le monde », et elle s'étend même au monde des outils topographiques et de documentation.

Les logiciels ont transformé le monde de la topographie

Pendant longtemps, la documentation a été réalisée à l'aide d'outils manuels tels que des mètres à ruban, des théodolites et des stations totales. Puis sont apparus les scanners laser, qui utilisent un logiciel pour contrôler l'appareil et pour le traitement des nuages de points en 3D.

Les systèmes de numérisation mobile ont exploité encore davantage les portes ouvertes par les logiciels, en les utilisant pour optimiser le flux de travail de bout en bout. Voici quelques-unes des façons dont ils utilisent les logiciels et le traitement des données pour faciliter la documentation :

Map2-6large

L'avantage caché des logiciels

Outre les optimisations mentionnées ci-dessus, le logiciel des dispositifs de numérisation mobile offre un autre avantage pas si évident : Les acheteurs peuvent s'attendre à ce que leurs outils continuent d'évoluer.

Même si un fournisseur vend un système de numérisation mobile aussi complet et de haute qualité que possible au moment de son inauguration, le logiciel lui permet de parfaire ses appareils après coup. Plutôt que de se contenter de proposer des mises à jour pour la maintenance ou la correction de bogues, ils fournissent souvent des mises à jour logicielles gratuites qui améliorent la qualité des données et l’exploitabilité.

Voyons comment cela fonctionne en pratique.

Mise à jour du SLAM pour des nuages de points plus précis

La cartographie et localisation simultanées (SLAM) dans un système de numérisation mobile est une fonction logicielle qui fusionne les données des capteurs de l'appareil et produit le nuage de points final. En améliorant la qualité et la précision du SLAM par des mises à jour logicielles, un fournisseur peut augmenter la précision de votre nuage de points final.

Ils pourraient mettre à jour le SLAM pour suivre les nouvelles avancées de la technologie. Imaginez qu'une percée de la recherche en matière de SLAM permette au capteur LiDAR de votre système de numérisation mobile de produire des nuages de points plus précis sans avoir besoin de matériels supplémentaires. En théorie, un fournisseur peut appliquer cette nouvelle approche à son logiciel SLAM et vous proposer une mise à jour gratuitement.

Un fournisseur peut également améliorer son SLAM en prêtant une attention particulière à la façon dont ses utilisateurs utilisent l'appareil et en s'adaptant à leurs besoins. Ils peuvent rechercher des tendances (par exemple, si les utilisateurs effectuent des captures plus longues ou plus courtes) puis optimiser le SLAM pour qu'il soit plus performant dans cette application et fournisse des données plus précises.

Un fournisseur peut également mettre à jour le SLAM pour gérer des cas d'utilisation marginaux que l'équipe de conception n'aurait peut-être pas pu prévoir. Voici un exemple concret : Après la sortie du NavVis M6, certains utilisateurs ont signalé des problèmes avec le suivi du SLAM dans les pièces ayant une forme inhabituelle. L'équipe d'assistance a examiné les données et a constaté que les nuages de points étaient parfois « bancals », c'est-à-dire que lorsqu'elle affichait les données dans une vue en plan, les murs et le sol étaient déformés.

Pour améliorer les données finales produites par l'appareil, l'équipe de perception et de numérisation de NavVis a entamé une série complète de tests pour examiner le problème d'un point de vue quantitatif. Ils ont capturé divers ensembles de données dans des circonstances qui reproduisaient le problème et ont comparé les résultats à des points de contrôle étudiés pour examiner l'erreur.

Ensuite, ils ont ajusté les algorithmes de calibration et le SLAM du NavVis M6, puis ont testé les résultats. Ils l'ont fait encore et encore, en itérant sur diverses idées de recherche et intuitions, en améliorant le SLAM de manière incrémentielle pour augmenter sa précision et le rendre plus performant.

L'équipe a résolu le problème, tant sur le plan qualitatif (fini les nuages de points « bancals ») que quantitatif (une faible erreur pour les nuages de points par rapport aux points de contrôle). Enfin, ils ont mis à jour le logiciel du NavVis M6 pour les futurs clients et l'ont distribué gratuitement aux clients existants.

NavVis_Digital-Factory_pointcloud1-1

Améliorer le retour d'information en direct pour une meilleure exploitabilité (...et de meilleures données)

De nombreux systèmes de numérisation mobile utilisent une interface logicielle sur une tablette pour afficher les informations en direct pendant la capture. En mettant à jour cette interface après la vente du dispositif, les fournisseurs peuvent répondre aux défis du flux de travail des clients pour aider une grande variété d'utilisateurs à capturer de meilleures données.

Il peut s'agir d'ajouter un simple message indiquant aux utilisateurs le nombre recommandé de points de contrôle pour leur numérisation, de proposer une alerte indiquant à l'utilisateur le bon moment pour fermer une boucle, etc.

Souvent, il faut ajouter une toute nouvelle fonctionnalité. Voici un autre exemple concret pour montrer comment cela se passe : Après la sortie initiale du NavVis M6, l'équipe d'assistance a reçu des demandes de clients qui avaient des problèmes avec leurs points de contrôle. Ils capturaient le point de contrôle pendant leur numérisation, puis revenaient sur leurs pas et découvraient que le point n'était pas là où ils l'avaient laissé.

Cela posait des problèmes lors du traitement des données, car la fonctionnalité des points de contrôle repose sur les coordonnées pour optimiser pleinement la qualité du nuage de points, et les utilisateurs s'appuient sur les points de contrôle pour combiner différents ensembles de données.

NavVis a d'abord envisagé de mettre à jour le logiciel de traitement, mais a décidé qu'il était plus efficace d'ajouter une nouvelle fonction à l'interface. Ils ont ajouté une fonction « refaire » qui permet aux utilisateurs de supprimer le point de contrôle original et de le capturer à nouveau. Cela a permis aux utilisateurs de résoudre le problème sur le terrain avec de moindres efforts.

Encore une fois, ils ont diffusé cette mise à jour gratuitement. Ainsi, ils ont amélioré l’exploitabilité de l'appareil, éliminé les problèmes de post-traitement et produit des données de meilleure qualité.

Les logiciels sont synonymes de longévité pour votre appareil

Étant donné que les systèmes de numérisation mobile s'appuient sur un logiciel pour optimiser chaque partie du flux de travail, ils sont en mesure d'offrir des avantages que d’autres systèmes ne peuvent pas offrir. Les fournisseurs peuvent apporter des modifications à ce logiciel pour améliorer l'appareil à l'avenir. Ils peuvent mettre à jour le traitement SLAM pour rendre les nuages de points plus précis ou ajouter des fonctionnalités pour rendre le flux de travail encore plus simple.

Le NavVis M6 en est un bon exemple. Comme vous l'avez vu ci-dessus, l'outil a bénéficié d'une série de mises à jour et de nouvelles fonctionnalités au cours de son existence, ce qui le rend beaucoup plus puissant aujourd'hui qu'à ses débuts - et il continuera à s'améliorer à l'avenir.

La plus grande leçon à retenir ? Un système de numérisation dont l'optimisation repose sur un logiciel n'est pas un équipement statique. Il ne s'agit pas d'une pièce de matériel fixe, avec un micrologiciel fixe, qui ne changera jamais, n’aura pas de nouvelles fonctionnalités ou ne s'améliorera pas après le jour où vous l'aurez acheté. Il s'agit d'un outil dynamique qui peut évoluer longtemps après l’achat, s'améliorant au fur et à mesure que le fournisseur apprend et améliore le produit.

Sean Higgins est un écrivain indépendant spécialisé dans la technologie, ancien rédacteur en chef d'une publication spécialisée et passionné de plein air. Il estime que la rédaction d'articles clairs et sans buzzword sur les technologies 3D est un service public.

avatar

Sean Higgins

Sean Higgins is an independent technology writer, former trade publication editor, and outdoors enthusiast. He believes that clear, buzzword-free writing about 3D technologies is a public service.