Skip to content
Sean Higgins mar., oct. 5, '21 5 min read

Meilleures pratiques pour planifier et exécuter un projet Scan-to-BIM

Vous préparez votre premier projet "scan-to-BIM" ? Vous trouverez ci-dessous quelques conseils utiles sur la manière d'aborder la sélection et l'exécution du matériel sur le terrain.

Votre entreprise dispose des outils et de l'expérience nécessaires pour la capture 3D et la modélisation BIM. Vous souhaitez donc passer à l'étape suivante et proposer des services de scan-to-BIM. Mais un bon flux de travail scan-to-BIM est un processus complexe comprenant de nombreuses pièces mobiles, et vous n'avez pas la possibilité de découvrir ce processus au fur et à mesure.

Cette série d'articles de blog vous aidera en vous guidant à travers le processus de scan-to-BIM de manière approfondie, en décomposant chaque étape clé en détail. Dans notre dernier article, nous avons donné des conseils sur la planification du projet en étroite coordination avec votre client.

Une fois cette étape franchie, il est temps de commencer le travail proprement dit. Aujourd'hui, nous allons donc aborder la partie numérisation. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils importants sur la manière d'aborder la sélection et l'exécution du matériel sur le terrain.

NavVis-scan-to-BIM-1-1Choisissez les bons outils

Le Scan-to-BIM repose sur l'utilisation d'un dispositif de capture 3D pour recueillir des informations spatiales sur le bâtiment. Il existe une grande variété de scanners 3D sur le marché. Le bon outil pour votre entreprise dépendra des types de projets que vous entreprenez et des détails de l'étendue des travaux.

Les deux scanners les plus populaires pour les flux de travail scan-to-BIM sont les dispositifs de numérisation mobile et les scanners laser terrestres.

  • Les dispositifs de numérisation mobile sont un type de scanner optimisé pour la capture de structures. Ils sont mieux adaptés aux projets qui exigent un niveau de détail élevé et peuvent bénéficier d'un flux de travail jusqu'à 10 fois plus rapide que celui des scanners laser terrestres. Les appareils de numérisation mobile sont capables de capturer des données dans une gamme de 2 à 3 cm, voire mieux, en fonction de votre flux de travail. C'est plus que suffisant pour la plupart des applications BIM. En prime, les meilleurs de ces scanners comprennent souvent une caméra HD 360° pour capturer des panoramas. Ils peuvent être un outil très précieux pour naviguer dans les données ou partager le travail avec votre client, ils sont même très utiles pendant le processus de modélisation.
  • Les scanners laser terrestres sont les mieux adaptés aux projets qui exigent un niveau de détail très élevé et pour lesquels vous pouvez vous permettre de prendre le temps nécessaire. De nombreux professionnels expérimentés du scan-to-BIM les utilisent dans des applications telles que la préservation historique et les sites patrimoniaux.

NavVis-scan-to-BIM-1-2Envisagez un flux de travail hybride

Pendant longtemps, on a cru qu'un seul type de scanner suffisait pour assurer la réussite d’un flux scan-to-BIM. Bien que cela soit encore vrai pour certains projets, de nombreux professionnels du scan-to-BIM mettent en garde contre l'approche à scanner unique.

Ces professionnels tournés vers l'avenir affirment qu'il est utile d'envisager un flux de travail hybride, c'est-à-dire d'utiliser une combinaison de méthodes de capture sur un même projet. Cette approche vous permet de jouer sur les points forts de chaque scanner, d'économiser du temps et de l'argent, et même de produire un meilleur produit livrable pour votre client.

Par exemple, de nombreux professionnels utiliseront un appareil de numérisation mobile pour capturer rapidement l'intérieur du bâtiment, et un scanner terrestre pour capturer le fascia de manière plus détaillée. Ils peuvent également utiliser un drone pour capturer le toit, auquel les techniciens de numérisation ne peuvent peut-être pas accéder.

Pour plus d'inspiration, voici une liste de flux de travail hybrides créatifs utilisés par les clients de NavVis.

N'oubliez pas le contrôle de la topographie

Si vous prévoyez d'utiliser plusieurs méthodes de capture - et même si ce n'est pas le cas - vous devrez réfléchir soigneusement au contrôle de la topographie. L'utilisation de cibles est cruciale pour enregistrer conjointement des ensembles de données capturés par différents outils, comme les dispositifs de numérisation mobile, les scanners laser terrestres et les drones. Vous pouvez également utiliser des points de contrôle dans le cadre du flux de traitement de votre scanner mobile, car ils permettent d'améliorer la précision de votre nuage de points final.

NavVis-scan-to-BIM-1-3Faites un plan de numérisation

Avant de numériser, il est essentiel d'établir un plan pour savoir comment votre équipe va capturer le bien. Ce plan de numérisation doit être aussi détaillé que le cahier des charges que vous avez élaboré lors de la première étape du processus de scan-to-BIM.

Promenez-vous sur le site avant le début du projet et répondez à des questions comme celles-ci :

  • Quel outil de capture utiliserez-vous pour les différentes parties du bien ?
  • Quels opérateurs utiliseront quels outils ?
  • Combien de temps pensez-vous passer sur chaque partie de la capture ?
  • Allez-vous faire appel à des sous-traitants ?
  • Où allez-vous placer les cibles pour des tâches telles que l'établissement du contrôle de la topographie, l'enregistrement des scans ensemble et le verrouillage de la précision des numérisations SLAM ?
  • Est-ce que certaines parties nécessiteront des scans supplémentaires pour un bon enregistrement ?
  • Où devrez-vous faire preuve de créativité pour obtenir de bons résultats ? Par exemple, comment aborder la capture de la tuyauterie au-dessus des panneaux du plafond d'un bureau?

Ce plan vous aidera à définir votre approche de numérisation, à identifier les problèmes et les défis potentiels, et à résoudre les problèmes de manière créative avant d'entrer sur le terrain. Il optimisera votre processus, afin que vous puissiez améliorer votre efficacité sur le terrain et produire de meilleurs résultats pour vos clients.

Prenez des notes

Si votre planification s'est bien déroulée, votre équipe devrait savoir comment aborder la numérisation, et cette partie devrait se dérouler relativement bien.

Cependant, il est rare qu'un projet se déroule exactement comme prévu. C'est pourquoi vous et votre équipe devez prendre des notes détaillées sur le déroulement de la numérisation, y compris sur les modifications apportées au plan initial. Ces informations pourraient s'avérer précieuses pour le technicien chargé de l'enregistrement par la suite.

Prochaines étapes...

Si vous suivez les meilleures pratiques pour votre matériel dans votre application particulière, vous produirez des données prêtes à être traitées. Pour obtenir des conseils sur cette étape, consultez notre prochain article de blog, qui vous donnera des conseils sur le post-traitement, le choix d'ordinateur, le partage des fichiers, le nettoyage et l'enregistrement de vos données.

Sean Higgins est un rédacteur indépendant spécialisé en technologie, ancien rédacteur de publications spécialisées et passionné de plein air. Il estime que la rédaction d'articles clairs et sans buzzword sur les technologies 3D est un service public.